|

Un plan d'action pour harmoniser les politiques d'alphabétisation en Belgique francophone

08.06.2021 09:41 Il y a : 2 yrs

Communiqué de presse concernant la CIM Alpha du 03/06/2021


La conférence interministérielle dédiée à l’alphabétisation s’est réunie ce 3 juin 2021, à l’initiative du Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet, et de la Ministre de la Culture, en charge de l’Education permanente, Bénédicte Linard. Un plan d’action a été adopté afin de mieux coordonner et harmoniser les politiques en Fédération Wallonie-Bruxelles, en Région Wallonne et à la Commission Communautaire Française de la Région de Bruxelles Capitale pour lutter de manière efficace contre l’analphabétisme.

La CIM Alphabétisation ne s’était plus réunie depuis 2008.

L’alphabétisation est un enjeu et un outil fondamental dans notre société, non seulement en termes d’émancipation individuelle et collective, mais également en termes de citoyenneté et d’égalité des chances.

Aujourd’hui, en Belgique francophone, on estime que 10% des adultes sont concernés par l’analphabétisme. Cependant, de nombreux acteurs de terrain considèrent que ce pourcentage, basé sur une estimation de l’asbl Lire & Ecrire, est sous-estimé et insuffisamment documenté en Wallonie et à Bruxelles.

On recense plus de 15 sources de financements publics intervenant dans le secteur de l’alphabétisation. Tous les niveaux de pouvoir sont concernés : européen, fédéral, communautaire, régional, provincial et communal.

La lutte contre l’analphabétisme se traduit principalement par des cours d’alphabétisation organisés par des écoles de Promotion sociale, des services publics (CPAS) et environ 230 associations (Education permanente, Cohésion sociale, Accueil des migrants, Organismes d’insertion socio-professionnelle, …). Elle passe également par des campagnes de sensibilisation, par la réalisation d’analyses et d’études pour mieux appréhender le phénomène de l’analphabétisme ainsi que par de l’accompagnement, des formations et des actions socioculturelles menées par des personnes analphabètes de manière à participer d’une part à la vie culturelle et d’autre part au débat démocratique.

Un Plan d’actions 2021-2024, formulé par le Comité de pilotage permanent sur l’alphabétisation des adultes, réunissant administrations et opérateurs de terrain a été présenté et adopté par les membres de la CIM. Il s’articule autour de trois enjeux prioritaires :

  • Enjeu 1 : Connaître-analyser-coordonner
  • Enjeu 2 : Identifier, renforcer et articuler les parcours d’alphabétisation
  • Enjeu 3 : Renforcer la formation des formateurs

Avec ce Plan, la Conférence interministérielle renforce la coordination du secteur et ce faisant, la lutte contre l’analphabétisme. Elle confie au Comité de pilotage permanent pour l’alphabétisation des adultes la mise en œuvre de ce Plan. Les ministres se sont engagés à suivre de près l’évolution des travaux puisqu’il est dès aujourd’hui prévu que la CIM se réunisse annuellement.

Pierre-Yves Jeholet, Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles :

« Force est de constater que malgré les nombreuses initiatives mises en place depuis de nombreuses années dans le domaine de l’analphabétisme, les résultats sur le terrain prouvent que plus de 10% de la population francophone souffre encore de nos jours de la difficulté de lire et écrire. Les moyens dégagés chaque année parmi les différents niveaux de pouvoirs devraient nous permettre de faire reculer l’analphabétisme . Il nous a donc paru nécessaire de faire revivre cette CIM Alphabétisation et de développer une politique de transversalité entre les entités fédérées francophones en répondant à la demande du Comité de Pilotage Alpha, initiateur de ce plan d’actions sur 4 ans. D’ailleurs, je tiens à saluer l’implication essentielle de la Fédération Wallonie Bruxelles, de la Wallonie, de la Région Bruxelles Capitale et de la Cocof dans la lutte contre l’analphabétisme et je tiens à souligner la dynamique positive qui s’est mis en œuvre pour l’élaboration de ce plan ambitieux. »

Bénédicte Linard, ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles :

« Je me réjouis que cette Conférence interministérielle dédiée à l’alphabétisation renaisse aujourd’hui de ses cendres. La lutte contre l’analphabétisme doit rester une priorité, d’autant plus au regard des fragilités mises en lumière par la crise que nous traversons. Pour répondre à cet enjeu fondamental, tant en matière d’égalité des chances que de citoyenneté, nous devons agir de manière volontaire et concertée. L’une des premières mesures du plan d’action adopté ce jeudi sera d’objectiver cette réalité afin de renforcer notre connaissance de la problématique actuelle de l’analphabétisme en Wallonie et à Bruxelles, et de dresser un état des lieux du paysage des acteurs de terrain en la matière. Le plan a également pour ambition d’harmoniser les politiques et les dispositifs qui existent à plusieurs niveaux de pouvoir afin d’agir plus efficacement. »

La CIM Alphabétisation de ce 3 juin a rassemblé Pierre Yves Jeholet, Bénédicte Linard, Valérie Glatigny, Christie Morreale (représentant le Gouvernement de la Région Wallonne), Alain Maron (représentant également Barbara Trachte), Nawal Ben Hamou, ainsi qu’un représentant du cabinet de Bernard Clerfayt.

Le plan d'action alphabétisation peut être consulté ici.